L’école du Breuil et l’art du jardin

Fondée en 1867, par le préfet Haussmann, l’Ecole d’horticulture porte le nom de son premier directeur, Alphonse du Breuil. Aujourd’hui, cette école jouit toujours de son prestige, elle est accessible à tous (inscription sur dossier). L’école prépare également au concours de jardinier de la ville de Paris. A sa création l’école se situait sur la commune de Saint-Mandé. En 1937, elle est déplacée et implantée au sein du bois de Vincennes, à Paris et s’étend sur 23 hectares (la plus grande surface dédiée à l’enseignement du paysage).

L’école du Breuil forme essentiellement aux métiers de l’aménagement paysager : jardiniers, chefs de chantier, mais aussi chefs d’entreprise de paysage. L’actuel directeur de l’école, M. Renaud Paque donne des précisions sur la formation, elle forme les élèves à l’entreprenariat afin qu’ils puissent créer leur entreprise d’aménagement paysager.

Le directeur indique au sujet de ce lieu  : « Nous sommes une école d’arts et de techniques du paysage. Un jardin, c’est aussi de la création, nous développons beaucoup cet aspect du métier. Le développement durable et la biodiversité sont également au cœur de l’enseignement. Nous essayons d’avoir une gestion des jardins la plus responsable possible », précise-t-il. Enfin, l’école accorde une grande importance à la connaissance du végétal. Et M. Paque formule l’esprit de l’école du Breuil : « Nous avons traversé des décennies où le végétal n’était plus si important. Mais à l’école du Breuil, nous avons toujours maintenu le végétal au cœur de la problématique, c’est notre force ! »

L’école possède par ailleurs de magnifiques jardins entretenus par une équipe de 30 jardiniers qui encadrent également les travaux pratiques des élèves. Et la grande renommée de cette école permet aux élèves de participer aux journées des plantes du domaine de Courson, aux journées des plantes du domaine de Saint-Jean de Beauregard, aux projets de jardins des berges de Seine, à “l’Art du Jardin” du Grand Palais et à celui des Tuileries.

« Les jardins sont imaginés et mis en œuvre par les élèves, il s’agit de travaux pratiques pour eux ! » rapporte le directeur.

L’art du jardin japonais

La vidéo offre un jardin japonais dans son écrin de verdure : « un bijou de poésie mêlé d’harmonie et de sérénité qui nous transporte loin des tumultes de la ville. » 

Les jardins sont ouverts au public toute l’année, (les horaires d’été et d’hiver sont à voir sur le site de l’école du Breuil).