Les transformations des jardins de la ville de Paris

Deuxième partie – Suite

Le Bois de Vincennes est resté naturel grâce à l’ingéniosité de Barillet-Deschamps. Les essences forestières sont nombreuses : bouleaux, chênes, érables, sycomores, pins, acacias, ormes plantés sur le sol fertile du Bois, se développent facilement. Les scènes sont champêtres avec une prairie naturelle égayée de fleurs des champs.

Le Lac Daumesnil

Le lac de Daumesnil, (ancien nom, lac de Charenton) est constitué de deux îles, elles ont été aménagées et couvertes de plantations. L’île de Reuilly (2,5 ha)  est reliée par un pont aux rives du lac Daumesnil, et l’île de Bercy (2 ha) est relié par un autre pont à suspension à l’île de Bercy. Les grottes et la cascade de Reuilly, entourée du temple de Diane, complète la beauté du site. D’un lieu aride de cette plaine est né un lac artificiel, endroit lumineux, parsemé d’ombrage et arrosé par des eaux murmurantes. En parcourant la route de la Ceinture-du-lac-Daumesnil, se dresse au milieu d’un enclos de près d’un hectare, une grande pagode, qui accueille le siège de l’Institut International Bouddhique. Des fêtes sont organisées pour célébrer la Fête du bouddhisme (en mai), le Festival du Tibet (en septembre) ou encore des cérémonies liées au calendrier bouddhique. Le lieu est ouvert au public lors de ces manifestations.

Les grottes et la cascade de Reuilly, entourée du temple de Diane (photo,1866).