Les agrumes à Paris

Merveilleux agrumes à l’Orangerie du Luxembourg
Les agrumes dans un jardin…

Le jardin du Luxembourg à Paris, accueille deux cents arbres dans son orangerie pendant la période hivernale. Les citronniers et autres agrumes ne supportent pas une température en dessous de -4° de façon prolongée. L’orangerie est idéale mais tout le monde n’a pas la chance d’en posséder une. Une serre peut faire l’affaire, mais les agrumes ne supportent pas d’être confinés, aussi faut-il aérer régulièrement quand la température est de 5° à 10°. Les agrumes sont des arbres à feuilles persistantes et ont une croissance continue. Les températures ne doivent pas être gélives pendant la période hivernale.

La protection des agrumes en pot

Au printemps, les températures remontent, on serait tenté de les mettre dehors mais il vaut mieux attendre fin avril à mi-mai, pour être sûr de ne pas avoir de mauvaises surprises (gelée nocturne ou matinale). Les personnes qui n’ont qu’un garage peuvent les abriter temporairement en éclairant les agrumes, si la température est négative, un chauffage d’appoint peut dépanner. Les agrumes dans des grands pots ne peuvent être rentrés, ils resteront sur la terrasse ou sur un balcon en hiver, en les protégeant contre les vents et le froid près d’un mur ou d’une fenêtre et en entourant la ramure de la plante d’un voile hivernal. Vous pouvez entourer les pots de polystyrène, ce qui protégera les racines très sensibles au gel.

Les engrais au printemps

Pendant la période de repos hivernal, les agrumes n’ont pas besoin d’engrais ; les arrosages sont à dispenser très modérément (tous les quinze à vingt jours). Recommencez à nourrir les agrumes au printemps, période de reprise de la végétation (une fois par semaine) avec du sang séché, qui a une action plus rapide qu’un engrais standard (trop d’azote fait tomber les feuilles), mais pas de surdose qui pourrait endommager les racines. 

Le rempotage de la plante, tous les quatre ans

Les agrumes peuvent être rempotés lorsqu’ils sont à l’étroit dans leur pot, tous les quatre ans (selon le volume du conteneur). Vous adapterez le pot au volume de la plante. Laisser le point de greffe au-dessus de la terre. La terre ne doit jamais être détrempée, car cela fait pourrir les racines de l’arbre. La terre doit être bien drainée. Avant de rempoter, vérifier si le pot a un trou pour évacuer l’eau. Vous pouvez utiliser des tessons et ajouter un géotextile pour éviter que les racines ne bouchent le trou pour évacuer l’eau. L’agrume se plaît dans une terre de jardin, mélange de terreau, de tourbe et de sable. Grattez les racines superficielles avant de rempoter l’agrume dans son nouveau pot.

L’arrosage, quelques précautions

L’arrosage avec l’eau de pluie est à privilégier, car cela évite le calcaire qui fait jaunir les feuilles des agrumes (c’est la chlorose, le blocage du fer à cause du calcaire). Autrement, une eau non calcaire est recommandée. On évitera la soucoupe car l’eau stagne et la plante n’aime pas ça ! Il est préférable d’arroser une première fois avec deux litres d’eau, puis un deuxième arrosage avec trois litres qu’une seule fois, car la plante a ainsi le temps d’absorber l’eau.

La taille de l’agrume

La taille des agrumes se fait à la mi-septembre, avant de les rentrer ou à la sortie de l’hiver (mi- avril ou mai, selon la région). Tous les agrumes supportent très bien la taille, afin d’équilibrer la plante et de la nettoyer.

Les maladies fréquentes de l’agrume

Les maladies des Citrus sont fréquentes, il s’agit des cochenilles farineuse ou à carapace. Il suffit de nettoyer les parties atteintes avec un bâtonnet et de l’huile de colza et de bien mouiller le feuillage. En période de forte chaleur, il est bon d’arroser le soir. Autre maladie, le mildiou qui est un champignon, il suffit de nettoyer les feuilles atteintes. Les fourmis se régalent des fleurs de Citrus et les pucerons sécrètent du mildiou. 

Source : d’après les conseils du chef jardinier, M. Piperno, du jardin du Luxembourg à Paris et de Marc Mennessier, journaliste du Figaro, ingénieur agricole.

Texte, photos et vidéo de l’auteur.